Musée des confluences

Tête de Siva

 

description

Siva est figuré selon les critères iconographiques traditionnels : œil frontal (symbolisant la Connaissance), chignon des ascètes (Siva est le parfait yogin), croissant de lune dans les cheveux (symbole de beauté et de puissance).

Représenté sous de multiples aspects, Shiva est à l'origine des arts. Grâce au rythme de sa danse, il régule la destinée du monde. Il danse la destruction et la création des phénomènes, car il est le dieu du temps.

exposition

  • Cet objet est présenté dans l'exposition Origines, les récits du monde, dans la dernière partie qui évoque les récits d’origine du monde.

À travers les cosmogonies anciennes, l’humanité se donne le moyen de raconter les commencements du monde. Le néant, dont la simple idée suscite l’angoisse, est un avant invivable, chaotique, ténébreux et confus. Il précède un surgissement plus ou moins violent, issu d’une division, d’une séparation, d’un combat. Alors intervient une manifestation divine, seule capable de donner au monde un ordre apaisé et fécond.

L’hindouisme a fondé la Trimurti qui incarne, à travers trois divinités, le cycle de manifestation, conservation et dissolution de l’Univers. Brahma en est le créateur, Vishnou le protecteur et Siva le détruit pour créer un monde nouveau.

Siva incarne ainsi l’absolu mais aussi les ambiguïtés du monde et de la vie.

In no matter which ancient cosmogony, humanity has found ways of describing the world’s origins. Nothingness, the mere idea of which causes anxiety, is an unbearable, chaotic, gloomy, and confusing state. It precedes a sometimes violent creation which is the result of division, separation, or struggle. Then, a divine manifestation intercedes, the only force capable of ensuring a state of calm and fertility in the world.

The Trimurti is the foundation of Hinduism. In the Trimurti, three divinities embody the cycles of the universe’s creation, preservation and destruction. Brahma creates it, Vishnu protects it and Shiva destroys it in order to create a new world.

Shiva destroys the world in order to recreate it. Thus, she not only embodies the absolute but also life’s
ambiguities and those of the world.

  • En lien avec la thématique de la danse, elle fait écho à l'exposition temporaire Corps rebelles (13/09/16-05/03/17).

sources complémentaires

bibliographie sélective

  • Fayolle Benoît , Le livre du Musée Guimet de Lyon, 1958, Lyon, Emmanuel Vitte, pp. 117-120.
  • Guide illustré du Musée Guimet de Lyon, 1913, Chalon-sur-Saône, pp. 70 à 77.
  • Mourer Roland (Dir.), Cultures du monde, Lyon, EMCC; Des objets qui racontent l'Histoire, 2000, p. 66-67.

liens

Éditeur : 
musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
5 Novembre 2014
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France), dépôt du Musée national des arts asiatiques Guimet, Paris