Musée des confluences

Tête postiche

 

description

Tête postiche faite en tissu de coton coloré en rouge (probablement cinabre), coiffe en vannerie, yeux en coquillage et pupille faite en graine (Nectandra sp. ou autre), nez en bois. La tête est rembourrée de fibre végétale.

exposition

Cet objet est présenté dans l'exposition permanente Eternités, visions de l'au-delà.

Les rituels liés à la préparation du fardo et à sa mise en terre permettent de favoriser le passage du défunt vers son statut d’ancêtre. Dans ce nouveau rôle, il veille sur ses proches et s’assure que la nature leur fournira des moyens de subsistance suffisants. Il est accompagné dans son voyage d’objets de son quotidien et d’offrandes alimentaires.

Ces têtes postiches, en tissu, terre cuite ou bois, étaient disposées au sommet du fardo afin de lui conserver un aspect humain. 

Rituals, related to the preparation of a fardo and its burial, helped smooth the way for the deceased to gain ancestor status. In this new role, he watched over his loved ones and ensured that nature provided them with enough to survive. He was given food offerings and objects from his daily life to accompany him on his journey.

These false heads, in fabric, terracotta or wood, were placed on top of the fardo so that it retained a human appearance.

 

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
4 Janvier 2017
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA