Musée des confluences

Masque de nô de type Hannya

 

description

Ce masque représente une femme-serpent devenue démon par haine et jalousie. Sa fureur vue de face laisse place à une grande tristesse lorsque le masque s’incline. De nombreuses traditions donnent une origine au nom Hannya, mais la plus probable fait remonter l’origine du masque au sculpteur de masque Hannyabou qui était actif à la fin du 15e et au début du 16e siècle.

exposition

Ce masque est présenté dans l'exposition Espèces.

Les acteurs japonais du théâtre de nô font varier les expressions de leur masque par des mouvements de la tête, parvenant ainsi à exprimer une large gamme d’émotions. Les spectateurs issus d’une autre culture auront des difficultés à en capter les subtilités et à les interpréter.

 

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Changed on : 
26 Dicembre 2014
Credits : 
musée des Confluences (Lyon, France)