Sans titre

Coiffe de chef ou d'initié

60008157.jpg © Musée des Confluences
Ces hautes coiffes à étages (botolos) étaient portées par les chefs (nkumu) comme symbole public de leur autorité. À l'occasion de certaines cérémonies, elles étaient enduites d'un mélange de poudre de bois de santal et d'huile, prenant alors une teinte rougeâtre. Traditionnellement, le premier chef d'une lignée devait acquérir un botolo. À sa mort, il le transmettait à son successeur. Les disques en laiton (lofanza) ont servi de monnaie entre les 19e et 20e siècles. Utilisés sur ces coiffes, ils augmentaient l'impact visuel et symbolisaient la richesse du porteur.

Detailed description

Dimensions
Hors tout : H. 36 cm ; l. 26 cm ; P. 23.5 cm ; Pds 0,618kg
Materials
Fibres végétales, fourrure de félin, alliage cuivreux

Associated ressources