Sans titre

Pectoral - valeur d'échange

2007.1.66_01.jpg © Musée des Confluences –

Deschamps Pierre-Olivier - Paris - France

Dans les Hautes-Terres de Papouasie-Nouvelle-Guinée, les pectoraux (kina) apparaissent lors de cérémonies appelées moka durant lesquelles ils accompagnent les échanges de cochons. Ils peuvent aussi faire partie de la dot d'un mariage. La rareté de leur matériau (la nacre) et l'ocre rouge qui leur est appliquée leur confèrent une grande valeur. Quand ils ne sont pas portés autour du cou, ils sont rangés dans leur étui. Ces objets circulent de mains en mains et entretiennent le lien social. Aujourd'hui, la monnaie officielle, le kina, est à l'effigie de ces parures-objets d'échange.

Detailed description

Dimensions
Hors tout : H. 40 cm ; l. 28 cm ; P. 2,2 cm ; Pds 0.264kg
Dimensions prises comme si le kina était porté
Materials
Coquillages, fibres végétales, poils de couscous, pigments naurels

Associated ressources