15641.jpg © Musée des Confluences –

Ageneau Patrick

Exploitée dès 1820 afin d'extraire des blocs calcaire pour confectionner des pierres lithographiques utilisées pour l'imprimerie, le gisement à conservation exceptionnelle de Cerin (France, Ain) a livré de très nombreux fossiles de divers groupes d'animaux et de végétaux. La qualité de préservation de ces restes s'explique par le fait qu'un voile de cyanobactéries a recouvert très rapidement les organismes après leur mort, les protégeant ainsi des organismes destructeurs. Les études des fossiles retrouvés ont montré qu'ils étaient vieux de près de 150 millions d'années et attestent la présence d'une mer et lagune tropicales avec de récifs coralliens à soixante kilomètres au nord-est de Lyon. La position des continents était alors différente et l'Europe, avec un climat chaud et sec, était largement recouverte par les eaux. Parmi les milliers de fossiles extraits, un squelette extrêmement bien préservé de crocodile a été découvert, Crocodileimus robustus. L'étude de celui-ci a montré qu'il s'agissait d'une nouvelle espèce pour la science. Près de 150 ans après sa découverte, aucun autre reste attribuable à cette espèce n'a été retrouvé.

Detailed description

Dimensions
Hors tout : H. 26 cm ; l. 47 cm ; P. 4 cm ; Pds 8,9kg

Associated ressources

Infos pratiques

Fermeture exceptionnelle de l'exposition Origines, les récits du monde jusqu'au 14 octobre inclus.

Le parcours permanent