Instrument de mesure Cadran solaire

2008.52.1_01.jpg © Musée des Confluences –

Deschamps Pierre-Olivier - Paris - France

Ce cadran solaire chinois, vieux de plus de 2300 ans, permet de mesurer l'heure selon la position du soleil. Á l'origine cette plaque en argent de forme carrée était fixée sur un support et dotée d'un stylet central. Elle est percée aux quatre coins d'un trou. Cette forme carrée rappelle la forme de la Terre dans la mythologie chinoise qui supportait la voûte céleste en coupole grâce à quatre piliers aux angles. La surface de la plaque est gravée de caractères chinois à l'extrémité de 70 rayons qui partent du centre et qui aboutissent à 70 points numérotés qui déterminent la position de l'ombre portée par le stylet. La durée d'une journée est alors divisée en 100 parties ou ke, qui équivalent chacune à 14,4 minutes dans notre système de temps : les 70 ke du cadran permettent donc de suivre le Soleil pendant 16 heures et 48 minutes.
Pour se repérer dans le temps, l'humanité a longtemps observé son environnement, notamment le mouvement régulier des astres. Elle s'est dotée au fur et à mesure d'instruments plus précis. La multiplication et la mondialisation des échanges depuis le 19e siècle ont rendu nécessaire le partage d'un temps commun qui depuis est devenu universel.
Il n'existerait au monde que deux autres cadrans similaires. L'historien des sciences et techniques chinoises, Joseph Needham, a pu, en 1959, en identifier deux portant les mêmes caractéristiques et datant de la même période : un cadran découvert à Kouei-Houa à la fin du 19e siècle, en jade, qui daterait de l'époque Han et un cadran découvert en 1932 et acquis par le Musée royal de l'Ontario à Toronto, en pierre calcaire.

Detailed description

Dimensions
Hors tout : H. 11.5 cm ; l. 11.5 cm ; P. 0.2 cm ; Pds 0.220kg
Materials
Argent

Associated ressources