Musée des confluences

13 heures et des poussières

À l’occasion de la Fête de la science

Le 13 octobre à 20h30

Participants
Roland Bacon, astrophysicien
Compagnie Eghayan

« J’ai souvent rêvé devant le ciel étoilé. Pas vous ? Et tout comme vous, je me suis questionné : d’où venons-nous ? Comment tout cela a-t-il commencé ? Et comment cela finira t- il ? Il y a deux cent mille ans, le premier Homo sapiens ne se posait-il pas déjà cette question ? Et dans deux cent mille ans, nous en discuterons encore. Le récit de la création se reconstitue tous les jours et il ne prendra jamais fin ».
Ainsi commence le récit de cette conférence dansée qui interpelle le public sur la question des origines du monde. Cette interrogation fondamentale, abordée par toutes les civilisations, telles les cosmogonies grecques et hindoues, fait naître des danses de nature différente à chaque fois.

Afin de matérialiser les très longues durées, l’astrophysicien réinvente une échelle de temps ou un milliard d’années devient une heure. L’histoire de l’Univers devient ainsi l’affaire d’une demi-journée : 13 heures et des poussières.

Cette création, initiée par le musée et en partenariat avec le planétarium de Vaulx-en-Velin, s’inscrit dans une démarche liant art et sciences, à la découverte d’un monde où « l’explicite scientifique rencontre l’implicite artistique ».

Représentation de 13h et des poussières
©Thierry Rollet