Musée des confluences

La sélection des objets pour l’exposition « La Terre en héritage »

Faire une exposition, c'est souvent l'occasion de réétudier et ainsi d'en apprendre davantage sur les collections que nous présentons. Lors de la sélection des objets du musée des Confluences pour l’exposition « La Terre en héritage » (du 2 avril 2021 au 13 février 2022), nous avons pu faire compléter nos connaissances auprès de préhistoriens spécialisés dans cette période charnière des sociétés humaines : le Néolithique.

C’est à cette époque, entre autres bouleversements opérés il y a 12 000 ans, qu’apparait l’agriculture et donc une manière différente d’appréhender la nature, les plantes et les animaux. De chasseurs-cueilleurs nomades les groupes humains deviennent des agriculteurs sédentaires. C’est également l’émergence des premiers villages, du commerce sur de longues distances et de la structuration d’une hiérarchie sociale.

Parmi nos collections, nous présentons une série d’objets issus d’un contexte funéraire. Il s’agit d’offrandes déposées dans les tombes sur des sites de l’île de Zealand au Danemark.

Ces 4 objets accompagnaient les défunts et signifiaient à la fois leur richesse et leur place dans la société. Le poignard en silex, taillé dans la masse en une seule pièce, double lame et manche compris, est une arme. Les trois autres objets sont liés à l’agriculture. Une hache, qui servait à abattre les arbres pour pouvoir y établir des champs de cultures. Une lame de faucille et un couteau pour moissonner.

L’ensemble de ces objets sont essentiellement symboliques car aucun d’entre-deux n’a servi à son usage habituel. Il s’agit donc d’objets spécialement fabriqués pour les funérailles.

Ils ont été acquis dans les années 1860 par les conservateurs du musée de l’époque. Parfois achetés, souvent échangés avec leurs collègues étrangers, cela permettait aux différentes institutions à la fois de compléter leurs collections respectives mais également de conserver des témoins lointains des productions humaines et ainsi de pouvoir faire des comparaisons avec les productions locales.

Nous avons hâte que les collections de préhistoire viennent rejoindre le Centre de conservation du musée car ce sera enfin l’occasion de les regrouper, de les reclasser et surtout de les réétudier car un grand nombre d’entre-elles ne l’ont pas été depuis plus d’un siècle.

De belles découvertes en perspectives.

Publié le 7 Janvier 2021

Hache en silex L-773, Île de Zealand, Danemark, entrée en collection en 1890

Poignard en silex L-699, Île de Zealand, Danemark, entrée en collection en 1867

Couteau à moissonner en silex 80017820, Île de Zealand, Danemark, entrée en collection en 1867

Lame de faucille en silex L-841, Île de Zealand, Danemark, entrée en collection en 1867