Musée des confluences

Fonds Loude-Lièvre-Nègre

Le musée des Confluences assure la conservation scientifique et matérielle du fonds d’archives Kalash. À travers son traitement il permet la valorisation et l’accessibilité de ce fonds d’archives scientifiques unique, probablement le plus riche existant sur le peuple Kalash.

 

identification

Entré par dons manuels en 2016 et 2018, le fonds Loude-Lièvre-Nègre, dit « fonds Kalash », constitue au musée des Confluences la sous-série 3J dédiée aux archives privées et couvre la période 1907-2012. Il représente 13,80 mètres linéaires et est décrit au niveau du fonds sous les cotes 3J 001-323.

 

contexte

Jean-Yves Loude et Viviane Lièvre forment un couple d’ethnologues originaire de la région lyonnaise. Avec Hervé Nègre, photographe et ami proche, ils se rendent en 1976 chez les Kalash, dernier peuple polythéiste du Nord-Pakistan. Imprégnés de poésie et de littérature, ils sont vite fascinés par ce peuple et s’engagent dès lors dans 15 années d’intenses travaux de recherche ethnographiques.

Entretenant au fil des ans de fidèles relations d’amitiés avec les Kalash, ils approfondissent la connaissance de leur histoire et de leurs traditions au cours de leurs nombreux voyages de terrain effectués entre 1976 et 2007. Ils restituent les savoirs collectés dans trois ouvrages, deux films, de nombreuses conférences et des expositions photographiques.

Peuple de pasteurs vivant en harmonie avec une nature peuplée de dieux et de fées qui leur dictent la fortune, la malchance, les restrictions et leur révèlent les mystères, les Kalash sont considérés comme le dernier peuple « Kafir » (infidèle) dans les régions montagneuses de l’Hindu-Kush. Ils semblent avoir su préserver des rites et des coutumes, véritables « fossiles culturels » qui remontent à près de 4 000 ans avant J.-C. Cette sauvegarde est d’autant plus surprenante qu’elle a su se perpétuer dans un environnement hostile, dont l’histoire est ponctuée de guerres, de conquêtes et d’asservissement par les prosélytes musulmans. Dès leurs premiers voyages, Jean-Yves Loude, Viviane Lièvre et Hervé Nègre constatent les menaces qui pèsent sur le peuple Kalash, notamment celle de l’acculturation causée par des contacts de plus en plus fréquents avec la modernité.

La citation suivante, qui introduit leur premier livre, résume bien leur démarche : "Il est en tout cas juste temps de laisser les hommes et des civilisations condamnées par le contact avec la nôtre lancer leur ultime message avant que la marée noire des sociétés modernes n’efface leurs traces" (André Leroi-Gourhan).

Le fonds d’archives Kalash est accompagné d’une cinquantaine d’objets de collection (coiffes, parures, ustensiles culinaires, etc.), inventoriés sous l’entrée 2016.6.

 

description

De par sa richesse et la diversité de ses matériaux, ce fonds rend bien compte de la passion et de l’opiniâtreté avec lesquelles les donateurs se sont attachés à témoigner de la culture Kalash.

Le fonds Kalash est composé de deux sous-fonds du fait des versements distincts.

Don manuel de 2016, versé par Viviane Lièvre, Jean-Yves Loude et Hervé Nègre, classé en sous série 3J 001-239 et organisé comme suit :

  • la première partie de ce sous-fonds regroupe des documents personnels, de la correspondance et des dossiers relatifs au parcours universitaire de Jean-Yves Loude et Viviane Lièvre ;
  • dans la deuxième partie, on trouve la documentation consacrée au financement et à l’organisation des missions ;
  • la troisième partie est la plus importante, tant par le volume que par le potentiel de son contenu. Elle est consacrée aux différents matériaux de terrain que les donateurs ont produits et constitués au fil des ans : on y retrouve les carnets de terrain des chercheurs, des lexiques recensant le vocabulaire Kalash, de nombreuses photographies d’Hervé Nègre et de Viviane Lièvre, des dessins et des enregistrements audio réalisés par Hervé Nègre ;
  • la quatrième partie est consacrée aux films super 8 réalisés par Viviane Lièvre ;
  • dans la cinquième partie ont été placées les fiches thématiques : pour la plupart sous forme tapuscrite, elles constituent autant de charnières entre les matériaux de terrain bruts et les travaux de publications ;
  • la sixième partie regroupe tous les documents issus des activités de publication de Jean-Yves Loude et Viviane Lièvre ;
  • enfin, la septième partie de ce fonds regroupe un ensemble de matériaux hétérogènes relatifs aux différentes valorisations que les auteurs ont pu faire de leurs travaux.

Don manuel de 2018, versé par Hervé Nègre, classé en sous-série 3J 240-3J 323 et organisé comme suit : 

  • La première partie est consacrée à l’organisation des missions ;
  • La seconde partie est la plus conséquente de ce second versement. Elle comprend l’ensemble des matériaux de terrain constituant le cœur de ce second versement avec plus de 6600 films photographiques noir et blanc et couleur de Hervé Nègre qui représentent à eux seuls plus de 90 % des pièces versées. Des tirages photographiques ainsi qu’un ensemble remarquable de dessins de Hervé Nègre ;
  • La troisième partie est consacrée aux publications et activités de recherche des donateurs ;
  • La dernière partie regroupe des ensembles de films et tirages photographiques ainsi que des illustrations d’amis artistes liés à la valorisation des travaux ethnographiques.

L’instrument de recherche du fonds d’archives Kalash a été élaboré par Jonathan Herment, étudiant en Master 2 "Archives numériques" à l'ENSSIB et Marie Canonne, ethnologue et documentaliste, sous les directions respectives de d'Anne-Marie Delattre et Béatrice Allemand, responsables des ressources documentaires. Il est conforme aux recommandations de la norme ISAD (G) : norme générale et internationale de description archivistique (2nde édition).

 

conditions d'accès et d'utilisation

Ce fonds est communicable dans son ensemble et consultable sur demande auprès du service ressources documentaires, sous réserve de disposer du matériel pour lire tous les supports. Le musée de Confluences détient les droits patrimoniaux des photographies et films à titre exclusif, pour une série d'usages listés dans les lettres de don manuel.

Les documents sont rédigés en français pour l'essentiel et en Kalash. Le fonds se présente sur support papier pour les archives non figurées et les publications, sur film souple et papier pour les photographies et les films. Seul le fonds est décrit dans la base de données Flora.

 

valorisation du fonds

Le musée a mis en lumière l’incroyable richesse et diversité du fonds d’archives Kalash au travers d’une grande exposition de valorisation « Fêtes Himalayennes, les derniers Kalash »  [23.10.2018 – 01.12.2019], aujourd’hui proposée en itinérance.

Pour les besoins d’exploitation liés à l’exposition, près de 400 photographies issues du fonds ont pu être numérisées ce qui en facilite la consultation et l’accès. On notera en particulier que la numérisation comprend :

 

sources complémentaires

Se reporter à l'instrument de recherche pour une liste plus complète.

Musée des Confluences (Lyon, France)

collections

  • objets Kalash donnés par Jean-Yves Loude, Viviane Lièvre et Hervé Nègre : entrée dans la base de données Flora, liste (inv. 2016.6).
  • 4 figurines de pain données par Jean-Yves Loude en 1987 (inv. 60003106-60003109).

archives

  • fonds Kalash, don de Jean-Yves Loude, Viviane Lièvre et Hervé Nègre : lettres de don, listes, correspondance (2016-2018, cote Amus3442).
  • don du fonds Kalash, entretiens filmés de Jean-Yves Loude, Viviane Lièvre et Hervé Nègre réalisés par Jonathan Herment : fichier numérique monté, rushs, correspondance (2016, cote Amus3443).
  • Chefs d'oeuvre, trésors et quoi encore..., vidéo et photographies de l'exposition présentée au muséum d'histoire naturelle de Lyon (14/09/2001-24/03/2002), textes de Jean-Yves Loude (cotes Amus3446, PH22000-22014).

documentation

  • Loude Jean-Yves et Lièvre, Viviane. « Sculpture Kafir Bashagali, statue de femme assise sur un trône ». Dans Prêts et dépôts, brochure du Pavillon des sessions du musée du Louvre (préfiguration du musée du quai Branly) (copie, 2002, cote DOC000185).

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
5 Juin 2016
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA