Musée des confluences

Retour sur l’inventaire participatif du patrimoine en terre du Grand Lyon

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine

Le 17 septembre à 14h

Participants
Catherine Bodet, musée des Confluences,
Anne-Sophie Clémençon, CNRS ENS, laboratoire Environnement-Ville-Société,
Magali Delavenne, Inventaire général du patrimoine culturel d’Auvergne-Rhône-Alpes,
Emmanuel Mille, architecte, DSA Architecture

Fait peu connu, la capitale des Gaules présente la plus grande concentration de constructions urbaines en terre d’Europe, avec plusieurs milliers de bâtiments. Certains sont parfois de grande hauteur : de nombreux immeubles canuts ont des murs pignon en terre de plus de 20 mètres de haut ! Bien que présente dans la plupart des quartiers de l'agglomération, le patrimoine en terre y reste méconnu car le matériau est systématiquement caché par des enduits. Cette méconnaissance pose de nombreux problèmes de conservation, les habitants ignorant souvent la présence de la terre dans leur habitation, matériau sensible à l'humidité. Pour mieux connaître ce patrimoine caché et sensibiliser les Grands Lyonnais, Emmanuel Mille a initié un inventaire participatif.

Vous avez été nombreux à collaborer au projet de l’inventaire participatif des constructions en pisé de terre à Lyon et dans sa banlieue. Après 6 mois d’existence de la plateforme, et avant son transfert à d’autres partenaires culturels, les intervenants souhaitent recueillir vos impressions sur ce dispositif, partager les premiers résultats et évoquer les nombreux projets à venir.

Lyon, 4 Gde rue Croix rousse ©S.Moriset CRAterre