Musée des confluences

Bouclier

 

description

Ce bouclier est en peau de rhinocéros.

précision

Ce bouclier rentre en collection le 3 septembre 1936 par un don de Madame Yché Roubin.

Mention portée au journal d'entrée : "1 bouclier sphérique en cuir Madagascar [dessin et mesure], Don de Madame E. Yché vve Roubin Hyères (Vars)"

inscription

étiquette collée : Madagascar Renel n°1524 colonial (à bord vert déchirée)

texte de l'exposition "dans la chambre des merveilles"

Une vision singulière du monde

Les naturalia proviennent des différents règnes de la nature, animal, végétal et minéral.

Les artificialia sont des objets créés ou modifiés par la main de l’homme.

Dans un mélange foisonnant, les produits du génie humain rivalisent, au sein des cabinets de curiosités, avec les plus prodigieuses créations de la nature. Les curieux cherchent à y recréer un microcosme fantastique figurant toute la complexité du monde. Ils aspirent ainsi à mieux appréhender et à célébrer le miracle de la Création divine.

Dans ces univers en miniature, l’organisation de la collection en catégories souvent arbitraires fait écho à leur propre vision du monde.

A unique vision of the world

Naturalia came from the different kingdoms of nature: animal, vegetal and mineral.

Artificialia were objects created or modified by the human hand.

In a mixture teeming within these cabinets of curiosities, products of human genius rivalled nature’s most prodigious creations. The curious sought to recreate a fantastic microcosm reflecting all the complexity of the world. They aspired, as well, to better understand and celebrate the miracle of divine creation.

In this universe in miniature, the organisation of collections into often arbitrary categories, echoed their own worldview.

crédit photographique

Musée des Confluences (Lyon, France)

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
2 Décembre 2014
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France)