Musée des confluences

Coelacanthe

 

description

Holophagus cirinensis est un spécimen fossilisé du Kimmeridgien (de -155.6 millions d'années à 150.8 millions d'années). Il fait partie des "poissons" osseux, les Sarcoptérygiens, plus précisément de la famille des coelacanthes dont les nageoires charnues contiennent des os homologues à l'humérus, au radius ou encore à des phalanges. Il annonce de ce fait les tétrapodes ou animaux à quatre pattes, dont nous sommes issus.

Cet holotype a été donné au muséum d'histoire naturelle de Lyon en 1862.

inscriptions (à l'encre)

  • Museum de Lyon
  • 15.904
  • type

exposition

  • Ce fossile n'est pas exposé actuellement.
  • Il aurait pu être présenté dans l'exposition Origines dans la partie consacrée à nos origines de tétrapodes. Il y a près de 400 millions d’années, les nageoires charnues d’un animal aquatique doté de poumons évoluent vers quatre pattes – tétrapode – aux doigts différenciés. D’autres innovations permettent à ces tétrapodes une adaptation progressive à la vie hors de l’eau.

Il aurait pu également figurer parmi un bel ensemble d'autres fossiles qui proviennent du site de Cerin dans l'Ain. Dans cette partie de l'exposition consacrée aux facteurs de l'évolution des espèces, l'accent est mis sur les facteurs externes comme les collisions avec des météorites, les variations de l'axe de la Terre par rapport au soleil, ou encore la tectonique des plaques. 

Les phénomènes astronomiques ou liés à l’activité interne de la Terre provoquent des changements climatiques et environnementaux importants et, parfois, la séparation ou la mise en compétition de populations. Leurs répercussions sur le monde du vivant vont de la diversification à la disparition d’espèces. Par exemple, il y a 150 millions d’années, vers la fin du Jurassique, la position des continents est différente. L’Europe est largement recouverte par les eaux et son climat est chaud et sec. À soixante kilomètres au nord-est du musée des Confluences se trouvait une lagune tropicale bordée de petits îlots coralliens.

  • La notice est également publiée en écho à l'exposition temporaire Antarctica (26/04-31/12/2016) : lors de l'exploration des fonds marins, l'équipe dirigée par Laurent Ballesta rencontre en effet des coelacanthes, qui appartiennent cependant à un genre différent de Sarcoptérygien.

bibliographie sélective

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
2 Juin 2016
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA