Musée des confluences

Collection de momies animales

 

identification

La collection recense près de 2 500 momies animales sur une période d’environ deux millénaires, allant du XVe siècle av. J.-C. aux premiers siècles de notre ère. Ce nombre remarquable de spécimens momifiés conservés en fait la plus importante collection au monde hors d'Égypte.

contexte

Louis Lortet, directeur du muséum d'histoire naturelle de Lyon (1870-1909), avec le concours de Claude Gaillard, Victor Loret, Ernest Chantre et Gaston Maspero, œuvre à la constitution de cette collection unique. C’est en 1897 que le musée acquiert ses premières momies animales, avec un ensemble de 26 spécimens rapportés de Louxor par Ernest Chantre, alors sous-directeur du musée. S’ensuivent alors des campagnes de fouilles régulièrement programmées pour le compte du musée et qui permettent la constitution de la collection.

Jusqu'à sa mort en 1909, avec l'aide de Claude Gaillard, Louis Lortet s’attache à étudier minutieusement les spécimens rapportés de différents sites d’Égypte. Ils publient les résultats de leurs travaux dans trois volumes des Archives du Muséum d'histoire naturelle de Lyon, ouvrages qui restent encore à ce jour des références incontournables et qui ont largement contribué à la renommée internationale de la collection.

présentation

Cette collection est unique. Elle se démarque de celles des différents musées à travers le monde à différents points de vue. Sa singularité s’exprime tout d’abord à travers la grande diversité des animaux représentés : crocodiles et musaraignes côtoient taureaux, béliers, gazelles, hyènes, chats domestiques et sauvages, servals, chiens, chacals, renards, babouins, ibis, faucons, buses, aigles, oies, serpents, poissons, etc., offrant ainsi une vision d’ensemble de la faune momifiée de l’ancienne Égypte.

Les différents états de conservation des spécimens du musée des Confluences participent également à l’originalité de la collection. Ce fonds couvre une large typologie comprenant des momies-ossements, des momies bandelettées, ou encore des momies débandelettées qui, pour ces dernières, révèlent la couleur du pelage ou de la robe, la peau ou le plumage de l’animal.

projet de recherche

La diversité et l’originalité de ce fonds n’ont cessé de susciter l’intérêt des scientifiques, si bien que les recherches menées, sur et à partir de ces spécimens momifiés, dépassent les frontières de l’égyptologie. Néanmoins, depuis les travaux de Louis Lortet et Claude Gaillard, cette prestigieuse collection n’a jamais fait l’objet d’une nouvelle analyse complète.

Ce n’est que depuis 2013, avec le programme de recherche MAHES, qu’elle est à nouveau étudiée par une équipe pluridisciplinaire réunissant égyptologues, archéozoologues, médecins radiologues, vétérinaires chimistes et physiciens. Le programme de recherche MAHES « Momies Animales et Humaines Egyptiennes. Perception de la mort en Égypte ancienne à travers l’étude des animaux sacrés » est financé par l’ANR au titre du Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE. Ce programme de recherche est coordonné par Stéphanie Porcier, laboratoire CNRS Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, UMR 5140 de Montpellier/Lattes.

L’objectif principal de ce projet de recherche vise à appréhender le culte organisé autour des animaux sacrés et sacralisés au sein de la société égyptienne à travers ses pratiques funéraires et rituelles. Afin de répondre à cette problématique, la totalité de la collection a été radiographiée et certaines momies ont fait l’objet d’analyses complémentaires au scanner tomodensitométrique et au faisceau synchrotron de l’ESRF de Grenoble. En parallèle, des analyses de baume de momification et une centaine de datations ont été réalisées.

Dans la lignée de Louis Lortet et du muséum de Lyon, le musée des Confluences mène une politique active de recherche innovante sur ses collections. L’objectif commun du musée et des chercheurs du Programme MAHES est d’approfondir nos connaissances sur ce culte spécifique à l’Égypte ancienne, mais au-delà, il s’agit également de mieux connaître et faire redécouvrir cette prestigieuse collection aux différents publics.

liste (non exhaustive) d’interventions scientifiques sur la collection de momies animales

  • Charron A., Porcier St., Les momies animales du musée des Confluences à Lyon. Projet présenté au Séminaire Le Patrimoine, et après ? Journée d’études : La momie et la tablette interactive – les nouvelles formes de valorisation des collections égyptiennes, Laboratoire FRAMESPA/Labex SMS, 19 mars 2015 (Toulouse).
  • Porcier St., Au commencement de … L’égypto-zoologie. Quand textes et momies animales se rencontrent. Cycle de conférences organisés autour de l’exposition : Des animaux et des pharaons. Le règne animal dans l’Égypte ancienne, 26 janvier 2015, La Scène Louvre-Lens.
  • Mérigeaud S., Porcier St., Servajean Fr., Projet MAHES : étude des momies animales du Musée des Confluences à Lyon. Projet présenté au CNRS - GdR 3446 - Centre d’Investigation et de Recherche sur les Momies (CIRM), 10 juin 2014 au C2RMF (Paris).

conditions d'accès et d'utilisation

Une partie de la collection est présentée en exposition permanente, dans la vitrine minéraux des momies animales de l’exposition Espèces, la maille du vivant.

Le reste de la collection est conservé dans les réserves du musée et est accessible sur demande auprès du responsable de la collection, sous réserve de leur état de conservation.

sources complémentaires

archives

Archives du musée des Confluences

bibliographie sélective

  • Collectif, L'Egypte au musée des Confluences - De la palette à fard au sarcophage. Coédition musée des Confluences – Silvana Editoriale, 2011.
  • Goyon J.-Cl, « Deux pionniers lyonnais de la paléontologie de la Vallée du Nil : Victor Loret et Louis Lortet », dans La passion de la collecte : aux origines du musée des Confluences. XVIIe-XIXe siècles, collection "du Muséum au musée des Confluences" vol. 1, département du Rhône, 2008, p.161-172.
  • Lortet L., Gaillard Cl., La faune momifiée de l’ancienne Égypte I, Archives du Muséum d’histoire naturelle de Lyon 8, 1903.
  • Lortet L., Gaillard Cl., La faune momifiée de l’ancienne Égypte II, Archives du Muséum d’histoire naturelle de Lyon 9, 1907.
  • Lortet L., Gaillard Cl., La faune momifiée de l’ancienne Égypte et recherches anthropologiques III, Archives du Muséum d’histoire naturelle de Lyon 10, 1909.
  • Nicolotti, M., Postel L., « L’animal et le monde de l’au-delà : les momies du Museum d’histoire naturelle de Lyon », Bulletin du Cercle  lyonnais d’égyptologie Victor-Loret 8, 1994, p. 35-48.
  • Nicolotti M., Robert L., « Les crocodiles momifiés du Muséum de Lyon «, Nouvelles archives du Muséum d’histoire naturelle de Lyon 32, 1994, p. 4-62.
  • Pioda S, « L'énigme des momies animales au musée des Confluences », Archéologia, n°531 - avril 2015, p. 18.
  • Porcier S., Berthet D., « Quand momies animales et Museum d’histoire naturelle font bon ménage : la prestigieuse collection du musée des Confluences à Lyon », Archéothéma 37, 2014, p. 41-45.
  • Rabolt M.-C., Jaussaud P., « Darwin chez les égyptologues », La recherche, n°435, novembre 2009, p. 54.

vidéos

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
23 Juin 2015
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France) - Porcier Stéphanie