Télesco-pages - Valérie Rouzeau

 

« (…) Il tombe de la matière primitive à verse / Et chacun va faire son amour où il pleut. La route est belle de la terre jusqu’au Ciel (…) »

Dans ce poème en plusieurs morceaux, évoquant la fragmentation de la météorite qu’il décrit, la forme moderne et libre contraste avec l’ancienneté de l’objet observé. Une voix s’élève pour expliquer de manière poétique un fait scientifique, et science et littérature se mêlent avec joie.

Avec le style qui lui est propre, Valérie Rouzeau joue avec les mots comme elle joue avec la science. Les morceaux de météorite deviennent « des diamants » ou « le collier d’une déesse en colère ». De Copernic à Tintin, d’Éluard à Rahan, les univers se télescopent pour permettre au lecteur de redécouvrir cette météorite Allende avec un œil neuf.


Interview de l'auteur


Caractéristiques techniques :

  • collection dirigée par Dominique Tourte et Cédric Lesec
  • coédition musée des Confluences - éditions Invenit
  • disponible en librairie et à la boutique du musée (9€)

Vos autres lectures :