A sense of journey

Spectacle
Samedi 30 avril à 20h
© Alessandro Achilli
Un concert puissant, mêlant histoire et actualité amérindienne

En 1990, le pianiste Tony Hymas publie « Oyaté » (mot qui signifie peuple ou nation en langue lakota), suite de 12 portraits musicaux de chefs indiens, symboles de résistance, sur le label nato de Jean Rochard. Il y travaille avec des créateurs du monde amérindien : l'activiste-poète-chanteur John Trudell, l'acteur Floyd « Red Crow » Westerman et surtout le poète shawnee Barney Bush avec lequel s'ouvre une suite de la plus grande actualité (les albums « Remake of the American Dream » et « Left for Dead »)
À l'initiative du musée des Confluences, il redonne aujourd'hui vie à cette formidable création et invite l'écrivain cheyenne Lance Henson à dire les mots de la grande voix amérindienne Barney Bush, accompagné par Catherine Delaunay (clarinette) et le chanteur cheyenne-arapaho Mitch Walking Elk (chant et tambour).
Barney Bush nous a quitté le 18 septembre 2021, année d’une ultime collaboration avec Tony Hymas (« Warrior for sale ») et année du désir de reprendre la grande aventure commencée avec « Oyaté ».

Tony Hymas : piano
Lance Henson : voix
Catherine Delaunay : clarinette
Mitch Walking Elk : chant et tambour

Avant le concert, projection de photos : Sur la piste de Big Foot

Hommage photographique de Guy le Querrec (Magnum Photos) au peuple Lakota.

Cent ans après le massacre de Wounded Knee (1890), où l’armée américaine assassina le chef Big Foot et les siens, les cavaliers lakotas repartent sur les traces de leurs ancêtres accompagnés du photographe.

Lecture des textes de Jean Rochard par Anne Alvaro, comédienne

Infos pratiques

Fermeture exceptionnelle de l'exposition Origines, les récits du monde jusqu'au 14 octobre inclus.

Le parcours permanent