Le fonds Kalash

Portrait de groupe avec de gauche à droite un couple Kalash, Viviane Lièvre, un homme portant un enfant, Hervé Nègre et Jean-Yves Loude

Identification

Entré par dons manuels en 2016 et 2018, le fonds Loude-Lièvre-Nègre, dit « fonds Kalash » est coté en 3J. Ce fonds couvre la période 1907-2012.

Contexte

Jean-Yves Loude et Viviane Lièvre forment un couple d’ethnologues originaire de la région lyonnaise. Avec Hervé Nègre, photographe et ami proche, ils se rendent en 1976 chez les Kalash, dernier peuple polythéiste du Nord-Pakistan. Imprégnés de poésie et de littérature, ils sont vite fascinés par ce peuple et s’engagent dès lors dans quinze années d’intenses travaux de recherches ethnographiques.

Entretenant au fil des ans de fidèles relations d’amitié avec les Kalash, ils approfondissent la connaissance de leur histoire et de leurs traditions au cours de leurs nombreux voyages de terrain effectués entre 1976 et 2007. Ils restituent les savoirs collectés dans trois ouvrages, deux films, de nombreuses conférences et des expositions photographiques.

Peuple de pasteurs vivant en harmonie avec une nature peuplée de dieux et de fées qui leur dictent la fortune, la malchance, les restrictions et leur révèlent les mystères, les Kalash sont considérés comme le dernier peuple « Kafir » (infidèle) dans les régions montagneuses de l’Hindu-Kush. Ils semblent avoir su préserver des rites et des coutumes, véritables « fossiles culturels » qui remontent à près de 4.000 ans avant notre ère. Cette sauvegarde est d’autant plus surprenante qu’elle a su se perpétuer dans un environnement hostile, dont l’histoire est ponctuée de guerres, de conquêtes et d’asservissement par les prosélytes musulmans. Dès leurs premiers voyages, Jean-Yves Loude, Viviane Lièvre et Hervé Nègre constatent les menaces qui pèsent sur le peuple Kalash, notamment celle de l’acculturation causée par des contacts de plus en plus fréquents avec la modernité.

Le fonds d’archives Kalash est accompagné d’une cinquantaine d’objets de collection (coiffes, parures, ustensiles culinaires, etc.), inventoriés sous l’entrée 2016.6.

Description

De par sa richesse et la diversité de ses matériaux, ce fonds rend bien compte de la passion et de l’opiniâtreté avec lesquelles les donateurs se sont attachés à témoigner de la culture Kalash.

Le fonds Kalash est classé en deux parties, qui correspondent aux deux dons successifs :

  • don manuel de 2016, versé par Viviane Lièvre, Jean-Yves Loude et Hervé Nègre ;
  • don manuel de 2018, versé par Hervé Nègre.

Le musée a mis en lumière l’incroyable richesse et la diversité du fonds d’archives Kalash dans une exposition de valorisation « Fêtes himalayennes, les derniers Kalash », présentée au musée du 23 octobre 2018 au 1er septembre 2019.

Galerie

Portrait d’Hervé Nègre
© musée des Confluences – Hervé Nègre
Portrait du couple d’ethnologue Viviane Lièvre et Jean-Yves Loude
© musée des Confluences – Hervé Nègre
Dessin d’une effigie funéraire d’un homme assis sur un cheval à deux têtes sur calque à l’encre de chine
© musée des Confluences - Hervé Nègre
Infos pratiques

Le musée est ouvert jeudi 26 mai de 10h30 à 18h30.

Tous les horaires