Musée des confluences

Tao

Dans le cadre des concerts Vibrations du monde

Composition de He ShaoYing, Percussions claviers de Lyon, Chœur d’Oratorio de Lyon

Le Tao De Jing de LaoTseu ou Le livre de la voie et de la vertu, est l’un des plus grands trésors philosophiques au monde. Ecrits sacrés des Maîtres célestes et texte fondateur du Taoïsme, ce guide, à l’obscurité concise, a une force poétique indéniable et affirme la liberté individuelle, l'insouciance et la communion brute avec les forces cosmiques. C’est aussi un commentaire sur toutes les questions géographiques ou géopolitiques qui ont animé et animeront encore notre monde. Cependant, ce guide, tant pour la vie quotidienne que pour la vie d’une nation, est la plupart du temps mal compris par les populations non initiées.

En 2009, à Pékin, Nicholas Smith, directeur de l’International Festival Chorus commande une pièce pour baryton solo, chœur, percussions et piano au compositeur He Shaoying, dont le père a été l’un des grands spécialistes en Chine du Tao Jing, le Taoïsme.

Seule, la composition de He Shaoying ne peut exprimer la totalité de cette philosophie de vie, de ce « Tout Universel ». Néanmoins, il va à l’essentiel, le Tao, qu’il explore et dessine en trois mouvements.

Le premier mouvement est intitulé Le Cosmos de LaoTseu. Il traite du concept de Lao Tseu sur le taoïsme. Le développement musical décrit l’origine de l'univers, la surgescence des gaz primitifs, le « Big Bang ».

Le deuxième mouvement est intitulé La philosophie naturelle de LaoTseu.

Le troisième mouvement est intitulé Retour aux origines. Il commence par une complainte, expression des choses extrêmes, de la vieillesse, de tout ce qui est contraire au Taoïsme. Une berceuse, retour à l'origine, conclue tout en synthétisant la musique du premier mouvement.

He Shoaying est l'un des rares compositeurs chinois à avoir passé de nombreuses années dans les déserts des campagnes de son pays. Il a ainsi collecté de nombreuses chansons, le son des rues, des gens. C’est toutes ces impressions de la vie qu’il s’emploie à traduire dans sa musique par de nombreux effets tout à fait singuliers. En même temps, il est solidement ancré dans la tradition de la musique chinoise. Ce faisant, toute symbolique prend une place très importante dans son écriture musicale. Dans TAO, Un donne naissance à Deux, Deux donne naissance à Trois et Trois donne naissance à toutes choses. Un représente l’apparition (les gaz primitifs de l'univers), Deux représente la vie (la formation du Ying et du Yang), Trois signifie la naissance de l'harmonie du Ying et du Yang et la formation de toutes choses. Plus tard, Cinq représente les cinq tons, les cinq couleurs et les cinq éléments. Six est le grand flux, et Neuf est le nombre de l’Eternité (des cieux et du temps). Neuf est le plus grand nombre dans la pensée chinoise traditionnelle.

Pour ce programme unique, les Chœurs et Solistes de Lyon retrouvent les Percussions Claviers de Lyon avec une œuvre magistrale, symbolique et puissante. Tao a été élu comme œuvre vocale majeure de l’année 2011 en Chine.


Programme

1er partie : Visages peints
Musique : Zhang Xiaofu

Entracte

2ème partie : Tao
Musique et paroles : He ShaoYing

1/ Le Cosmos de LaoTseu
2/ La philosophie naturelle de LaoTseu
3/ Le Retour aux origines.


Artistes :
She Kelong : baryton solo
Chœur d’Oratorio de Lyon
Percussions Claviers de Lyon
Yue Smith : Piano


Direction musicale : Nicholas Smith
Coproduction : Percussions Claviers de Lyon, Spirito / Chœurs et Solistes de Lyon-Chœur Britten, Théâtre de la Renaissance, Musée des Confluences.

Crédit photo © Leung Chopan